Retour
Publié le 27/12/2023 - Court-métrage

Du 27 décembre au 2 janvier

Media et Le figuier, deux courts-métrages à découvrir dans votre cinéma du 27 décembre au 2 janvier 2023.

  • Media, de Jean-Baptiste Coursault, devant les projections de Mars Express

Iris, à bord de sa navette Argo, approche de la station spatiale Medeia après avoir reçu un message du Compartiment 13. Mais que va t-elle y trouver ?

Medeia est une surprenante chronique très courte. Le très proche et le très lointain s’y mêlent ingénieusement, en mêlant le cinéma de genre au réalisme « près de chez vous ». Tout démarre en effet comme dans un film spatial, évoquant tour à tour 2001 l’odyssée de l’espace, Star Wars et Gravity. dans lequel est injectée une (presque) basique livraison alimentaire.

Le jeu avec l’imaginaire du public bat son plein. Le film promet en effet une évasion totale, à mille lieues des préoccupations terrestres et des contingences quotidiennes. L’effet miroir n’en est que plus réussi quand l’esprit est renvoyé à la triviale commande à manger. L’effet à grand spectacle est aussi catapulté par la concrétisation d’une porte qui se referme et par la déshumanisation d’une ubérisation spatiale.

La précision esthétique saisit. Jean-Baptiste Coursault orchestre en maître d’oeuvre, à la fois comme scénariste, réalisateur, monteur, étalonneur, modéliste, graphiste, ainsi qu’aux effets spéciaux. Une implication optimale pour l’auteur, qui est aussi aidé par une riche équipe. En ressort une méticulosité à l’image comme au son, jusqu’à au souffle final de la protagoniste.

Scénario Jean-Baptiste Coursault Interprétation Géraldine Lapchin, Jean-François Hoche


  • Le figuier, de Jimmy Conchou, devant les projections de 5 hectares

 Une histoire parmi d’autres, à propos de l’amour, du mariage et des fruits de la passion.

Comédie désopilante, Le figuier est une conversation à bâtons rompus qui embarque pendant ses deux minutes de récit. Soient deux personnages déjà en plein échange avant que le film commence. L’action démarre dans le feu de l’action, en cours de dialogue avec “Ils vivent dans le figuier”. Le public est ainsi happé par la vitalité d’un moment déjà en cours avant même le début de la fiction.

La force de l’aventure vient de son écriture. Précise, habile, riche. Elle joue des mots, de la polysémie, des métaphores, du premier degré, et de la richesse d’un langage questionné par les protagonistes. Entre champ lexical de la religion et champ lexical des arbres fruitiers, la rencontre est féconde et perturbante à la fois. Car les doubles sens abondent, et les précisions sont nécessaires pour déjouer les quiproquos.

Le réalisateur Jimmy Conchou signe un opus réjouissant par son amour du texte et par sa science des interprétations. Non seulement la construction verbale se savoure, mais aussi l’habileté sémantique de chaque affirmation et de chaque question. Caroline Cristofoli et Louis Vasquez excellent dans leur interprétation, à deviser pêche, pomme ou figue, et à démêler le péché du pêcher !

Scénario Jimmy Conchou Interprétation Caroline Cristofoli, Louis Vasquez Production Les Glands ne savent pas sauter, L’Oeil du Hibou

L’Extra Court