Retour
Publié le 01/05/2024 - Court-métrage

Du 1ᵉʳ au 7 mai

The Record et We Are Winning Don’t Forget, deux courts-métrages à découvrir dans votre cinéma du 1ᵉʳ au 7 mai 2024.

 Un voyageur offre à un antiquaire un vinyle magique. « Il lit dans votre esprit et joue ce que vous avez en mémoire. » Obsédé par ce disque sans fin, l’antiquaire l’écoute encore et encore, et les souvenirs refont surface.

Avec The Record, le réalisateur franco-suisse Jonathan Laskar signe une épopée existentielle enivrante. Le film est passé par le Festival d’Annecy, où il a reçu un prix, et fascine par sa combinaison d’un sujet extrêmement fort et d’une forme virtuose. Le parfait équilibre d’un travail d’animation optimal, qui transcende l’histoire racontée et touche le public au plus profond.

Il y a du mystère dans cette rencontre d’un homme antiquaire et fan des vieux instruments avec un disque vinyle au pouvoir enchanteur. Ou comment un objet devient le couloir temporel avec les souvenirs, à travers le son et la musique. Retrouver toute son histoire rien qu’en pensant aux mélodies qui habitent son propre esprit. Et concrétiser un travail de mémoire à travers soi-même.

Le travail sur le noir et blanc épate. Les lignes et motifs sont autant de liens qui nourrissent un montage enchaîné entre aujourd’hui et hier, et entre les lieux. La poésie inonde chaque image, de la cruauté du passé antisémite au présent mémoriel. Et quand la couleur apparaît, elle réchauffe par ses images douces et par une vitalité retrouvée, pour témoigner contre l’oubli.

Scénario Jonathan Laskar Musique Jonathan Laskar Interprétation Jonathan Laskar Production Punched Paper Films


Le travail est un droit, sa représentation une valeur ; l’absence de droits déclenche des exclamations, des confrontations, des frictions. La lutte des classes est toujours bien présente, plus que jamais, et elle s’organise…

We Are Winning Don’t forget est un film en quatre chapitres et mille deux cents photos. Une succession de portraits de travailleurs défile, ces portraits sont individuels puis collectifs, la musique douce illustre l’album d’une grande famille internationale. Une nouvelle série de portraits apparaît, poignées de mains et médailles… Une guitare électrique durcit le ton. Image noire. Nouvelle série de photos, grèves et manifestations pacifistes. La musique devient plus rapide, les défilés s’organisent, sourires et poings en l’air. La quatrième et dernière série de photos saisit la confrontation, l’affrontement. La police est féroce, les sourires se transforment en larmes. Les dernières images sont celles d’un autre film : Carlo Guiliani Ragazzo de Francesca Comencini, l’histoire de ce jeune manifestant assassiné par la police italienne le 20 juillet 2001 lors de la manifestation anti-mondialiste de Gênes. We Are Winning Don’t forget est un film éclair et engagé, on peut lui reprocher le trop plein de sa démonstration, mais on en sort exalté. Les résistances s’organisent et elles sont multiples.

Scénario Jean-Gabriel Périot Production Envie de tempête productions

L’Extra Court